LE FIL D ACTUS FACEBOOK

SALON NAUTIQUE GRAND PAVOIS 2018

Retrouver Catway au salon nautique du Grand Pavois à La Rochelle sur le Ponton 2 place 1 avec le Maxus 22, le Maxus 24 Evo , le Maxus 26

et Le Nexus 870 Revo dans sa version hors-bord

SALON NAUTIQUE DE PARIS 2018

Retrouver Catway au salon le Nautic en décembre 2018

LE TOUR DU MONDE EN MAXUS 22  (270 jours de mer)

Une aventure hors du commun en Maxus 22
Article de voiles et voiliers de juillet 2018 " Le plus petit par les 3 caps"
juillet 2018 V&V - Szymon atlantic puffi
Document Adobe Acrobat 4.4 MB

CALL OF THE OCEAN – Un Maxus 22 autour du monde sans escale (post d'avril 2018)

 

En mars 2016, Szymon Kuczyński a terminé avec succès un voyage autour du monde avec escales sur un Maxus 22 du Chantier Northman. Il a navigué plus de 27 000 miles sur ce petit voilier de série de 6,36 m de long et est donc le premier plus petit bateau polonais sur lequel une seule personne ait navigué autour du globe.

Ce projet est également devenu un préambule à une navigation plus grande et plus difficile dans des conditions plus extrêmes.

Confiant dans la qualité des bateaux fabriqués par le chantier naval Northman, Szymon Kuczyński a ainsi entamé le 19 août 2017, sur le même Maxus 22 un tour du monde sans escales par les 3 caps.

Le but de cet incroyable navigation étant de devenir le plus petit bateau à réaliser un tour du monde en solitaire sans escales

Szymon et son Maxus 22 “Atlantic Puffin” sont partis de Plymouth en Grande-Bretagne le 19 août 2017 et cela fait plus de 170 jours qu’il navigue sans escales sur son petit Maxus 22. Il a déjà parcouru plus de 20 300 milles marins à ce jour.


Call of the Ocean: un tour du monde par les 3 caps

 

Le 29 octobre 2017, le Maxus 22 « Atlantic Puffin » a passé le cap de Bonne-Espérance et 37 jours de navigation plus tard sur l'océan Austral, il a franchi le cap Leeuwen au sud-ouest de l'Australie.

À la fin de la 24e semaine de navigation, Szymon Kuczyński a contourné le fameux Cap Horn, dernier des trois Grands Caps sur sa route en solitaire autour du monde sans escales.

Le Cap Horn, souvent nommé Everest de la voile, s'est avéré être une partie difficile du voyage de Szymon.
 

Tandis qu’il naviguait dans le Passage de Drake, il a été rattrapé par un front de basse pression qui l’a sérieusement malmené.

Au moment où Szymon passait le Cap Horn, il écrit : "Au cours des trois derniers jours, j'ai eu deux énormes tempêtes avec des vents de plus de Force 9 et des vagues de plus de 7 mètres de haut. Les dernières semaines ont été vraiment très difficiles. En plus du vent et des vagues, il neigeait et il pleuvait, il faisait très froid et la température dans la cabine ne dépassait pas 2.5°C.”

Sur la deuxième tempête, le vent s’est un peu affaibli mais la houle est devenue croisée et dangereuse et le bateau s’est fait coucher à plus de 90°pour la deuxième fois.

L'antenne AIS et l’anémomètre situées en haut du mât se sont retrouvées sous l'eau et en ont fait les frais.

Après inspection du gréement, Szymon a repéré un flambage (pliure) dans le profil de mât à une hauteur de 2 m au-dessus du pont affaiblissant sérieusement l’ensemble mat/gréement.

Afin de minimiser le risque de déformation supplémentaire, Szymon a enlevé la bôme et a complètement abandonné l'utilisation de la grand-voile. Il a renforcé le mat avec les moyens du bord (tangon, bôme, haubanage de fortune) afin d’empêcher le profil de se déformer davantage, le mauvais temps et des vagues de plus de 4 mètres lui ont rendu le travail plus difficile.

Pour l’instant, tout tient bon et Szymon veille à ce que cela continue jusqu’au bout. Quand le temps le permettra, il essayera d’améliorer le système.


 Pour soulager le mât, seuls les plus petits focs sont envoyés (tourmentin et Solent) ensemble ou séparément et le bateau a une manœuvrabilité limitée.

 

On croise les doigts !!!

Heureusement, Szymon se sent bien et envoie des messages rassurants à tous ses followers.

Au bout de 25 semaines de navigation, Szymon Kuczyński a parcouru 72,3% de l'itinéraire prévu, ce qui fait 20,371 miles, sur Maxus 22 du chantier naval Northman.

Il reste encore 3,417 milles jusqu’à l'équateur et encore 7,232 milles jusqu’ à la ligne d'arrivée.

 

Si les prévisions météorologiques sont optimistes, le voyage devrait se terminer au début du mois de mai 2018.

Des photos sont disponibles sur :  https://photos.app.goo.gl/iMO5DfXcCkfWzPTt2

 

Les Nouvelles sont réactualisées chaque semaine sur www.zewoceanu.pl et sur www.northman.pl

 

La navigation peut également être suivie au jour le jour sur l’application mobile (IOS ou Android) ou la page Facebook "Zew Oceanu".    

 

 

 

LES 10 ANS DE CATWAY